Archives mensuelles : mars 2014

RNST

RNST est un artiste que nous pourrions qualifier d’artiste pochoiriste. Le mot est rare mais il est clair, RNST désormais installé à Avignon est aussi talentueux dans la rue que sur toiles !

Très jeune, il comprend vite que ses dessins sont réalisables dans la rue et comme SupaKitch, il participe sans le savoir à l’émergence de ce fameux mouvement street art sur lequel à l’époque, il ne met même pas encore de nom !

Ses dessins et ses peintures très engagés dénotent un caractère fort, des valeurs qu’il souhaite afficher et c’est en peinture qu’il le fait avec des inspirations comme le mal du peuple, la liberté, la république et ses méfaits, les sociétés d’exploitation de pétrole et d’autres maux qu’il tend à dénoncer.

Chacune de ses œuvres a une signification bien précise et nous ouvre ainsi un monde où se mêle colère, tristesse, révolte mais aussi romantisme, mélancolie et poésie, une antithèse frappante mais ces œuvres s’harmonisent finalement dans un style bien propre à l’artiste.

Fort de ses aptitudes en collage, pochoir, sérigraphie, peinture et graffiti, il n’a pas fini de nous surprendre avec un choix de supports inattendus !

Retrouvez ici son Flickr.

Vasare Nar

Incroyable univers à découvrir que celui de cette jeune lituanienne de 23 ans Vasare Nar, artiste indépendante désormais installée en Angleterre.

Entre matières, textures, géométrie, animaux, icônes de mode ou de la chanson ou encore toutes sortes de motifs divers et variés, elle présente un style bien particulier et empreint des tendances actuelles.

Elle mélange à la fois des motifs ethniques et des itérations géométriques dans des couleurs pastelles mais aussi des couleurs plus vives, le résultat de ses travaux procure un vrai plaisir esthétique ! Elle utilise aussi bien le feutre / marqueur ou le stylo multicolore qu’elle aurait sous la main mais crée aussi certaines de ses illustrations sous Photoshop.

Forte d’une collaboration avec H&M, Topshop et Urban Outfitters nous n’avons pas fini de voir ses patterns ! Ses illustrations nous rappellent d’ailleurs celles de Kris Tate dont nous avions déjà parlé sur Street Culture.

De nombreux objets sont déjà déclinés avec ces motifs, vous les trouverez sur Society6. Pour la suivre sur Twitter c’est ici : Vasare et sur Facebook: Vasares Visual Wonderland.

LEGO Iconic Bands

L’ancien critique musical Adly Syairi Ramly d’origine malaisienne, s’est amusé avec son iPhone 5 à photographier des personnages LEGO à l’effigie de fameux groupes tels que : Beastie Boys, Cypress Hill, Foo Fighters, The Beatles, Radiohead mais aussi Green Day et bien d’autres encore !

Il semblerait que ce passionné ait d’autres projets à venir, nous les attendons avec impatience ! Pour patienter, vous pouvez le suivre sur Instagram.

Ps : Saviez vous qu’il existe les LEGO “The Big Bang Theory” ?

SupaKitch

SupaKitch, c’est ce fameux couple montpelliérain que l’on ne présente plus …

Et  pourtant en quelques mots : Koralie et SupaKitch, grands amateurs de mode, sont les co-fondateurs de la marque Metroplastique depuis 2005, ce sont deux figures phares du début de ce que l’on appelle désormais Street Art. A l’heure où certains artistes se questionnaient encore sur le mélange de plusieurs techniques (bombe, pinceaux et acrylique, collages, sérigraphie…), SupaKitch avait déjà une vision bien plus ouverte du graffiti !

Tels deux compositeurs d’une mélodie graphique ils dessinent un monde aux inspirations asiatiques où les couleurs et les entrelacements sont des plus sensuels, où la géométrie fusionne avec l’architecture, ajouté à cela une touche de leur fantaisie et vous plongez dans une vraie poésie visuelle …

A découvrir : Le projet Endorphin mettant en scène Supakitch et la mannequin Angie Jenkins aka Lovatron. Le projet réalisé en web-série se compose de 10 sessions et des épisodes de 3 minutes et chaque session se déroule dans un lieu différent et atypique du monde entier. Le concept est assez simple : Supakitch tatoue le corps d’un modèle derrière la caméra du photographe Damien Vignaux .

La première session s’est déroulée au Standard Hôtel High Line à New York, à découvrir ci-dessous :

SUPAKITCH x KORALIE x POSCA from Damien elroy Vignaux

Matt Wisniewski

Matt Wisniewski artiste/geek américain basé à Brooklyn à NY est un passionné de belles images et de photographie. Il crée des collages numériques à partir de photos, notamment des portraits et y ajoute toutes sortes de matières organiques.

Le mélange surprenant des textures et du style des images créer un effet des plus captivants et donne ainsi une profondeur incroyable à ses travaux. Il joue avec la transparence sur ces images récupérées pour la plupart sur internet et nous élabore de cette manière d’harmonieux collages !

Retrouvez son site web ici.

Herbert Baglione

Herbert Baglione est un artiste brésilien qui investit lui aussi des lieux abandonnés. Originaire de Sao Paulo, il réalise ses œuvres dans un panel de couleurs réduites telles que le noir et le blanc ainsi que l’or et l’argent.

Son projet intitulé «1000 Shadows» porte bien son nom : Des ombres inquiétantes et ténébreuses s’échappent des murs de lieux divers toujours plus sombres les uns que les autres. Les ombres apparaissent et s’allongent sur le béton et les vielles parois telles de mauvais esprits que l’on n’aimerait pas croiser.

À visionner ci-dessous sa collaboration avec Montana à l’occasion de la sortie de la nouvelle MTN 94 Or.

HERBERT BAGLIONE X MTN 94 “Frame” GOLD par Montana_Colors

Time is a Dimension

Fong Qi Wei est un artiste photographe Singapourien dont les œuvres figent le temps.

Il réalise de séquences photos de 2 à 4 heures incluant les levers et couchers de soleil tout ça depuis un seul et même point fixe puis il découpe de manière horizontale ses prises afin de les superposer par la suite et ainsi donner un effet  incroyable à ses images. Ses réalisations nous présentes les paysages urbains ou naturels dans tout leur mouvement quotidien et perpétuel.

Il fige ainsi le temps en une image …

Pixorama par Eboy

Voici les plus grandes villes du monde représentées en pixels par le collectif d’artistes eBoy créé en 1997 par ces trois artistes : Steffen Sauerteig, Svend Smital et Kai Vermehr. Ce sont les premiers à nous proposer ce type projet et pour cause « Pixorama » est désormais connu et reconnu à travers le monde entier.

À leur actif : 12 ans d’existence t 12 villes réalisées !

Leurs réalisations sont donc des œuvres numériques réalisées pixels par pixels avec une précision incroyable et qui nous donnent un résultat détonnant de couleurs. Leurs inspirations principales : Les jeux vidéo et internet !

Eboy est aujourd’hui le maître incontesté du Pixel-Art ! Pour suivre le collectif c’est par ici et pour découvrir leur shop c’est par !