Jeremy Fish

Jeremy Fish nous raconte des histoires en dessinant des animaux hybrides et fantastiques, telles de petites fables extraordinaires qu’il s’amuserait à conter. Les animaux sont selon lui, le meilleur moyen de représenter les traits de caractères humains.

Né dans l’état de New York en 1974, il quitte la côte Est pour commencer des études d’art à San Francisco à l’âge de 20 ans. Passionné de skate depuis tout jeune, il travaillera par la suite pour la marque de skate Think, avant de créer la sienne : The Unbelievers.

Sa deuxième passion; le tatouage le mènera à couvrir une bonne partie de son corps mais est avant tout une référence importante dans son travail d’illustrateur. « J’ai de très bon amis tatoueurs, j’apprends beaucoup d’eux. C’est une forme d’art qui à sa propre histoire et bibliothèque de symboles, dans lesquelles je puise allègrement ».

Son emblème : les têtes de mort qui deviennent une carapace, une voiture ou encore une armure… « J’aime beaucoup les crânes. C’est un symbole puissant avec de nombreuses significations. J’aime l’utiliser car il a traversé les âges et pouvoir encore lui trouver des moyens de le faire paraître original, investit d’un nouveau sens, avec un style graphique reconnaissable comme le mien, est un véritable challenge ».

Pour suivre toute l’actualité de Jeremy Fish: sillypinkbunnies.com.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Required fields are marked *

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.